Dubrovnik, appelé "la perle de l'Adriatique" pour son riche héritage culturel et historique, a attiré grand nombre des chasseurs de rêves. Le grand George Bernard Show a écrit: "Ceux qui recherchent le paradis sur terre doivent venir à Dubrovnik". Depuis le siècle dernier, Dubrovnik est devenu le point incontournable du sud croate. Il porte son nom d'après les forêts de chêne (les "dubrava") qui recouvraient jadis les alentours de la ville. Chaque conte et légende a laissé ses traces dans les murs et les façades du noyau historique de Dubrovnik, dans les pierres de Stradun, dans les rues avoisinantes, dans l'église de Saint-Blaise (Sveti Vlaho), dans les tours, parmi lesquelles Lovrijenac est érigé sur un rocher à 37 mètres d'altitude, et qui donnait beaucoup de mal aux Vénitiens qui voulaient s'approprier de la République de Dubrovnik et lui enlever sa liberté si chère.

Les remparts de la ville sont le vrai emblème de la ville, inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces remparts en parfait état, longs de 1940 mètres qui encerclent la ville, font partie des plus beaux et résistants système de fortification de la Méditerranée avec ses tours, bastions, et tours carrées. L'espace pavé de Stradun, la plus grande rue du centre historique de Dubrovnik, est le lieu des événements tels que le Festival d'été de Dubrovnik, mais aussi le lieu de rencontres, de fêtes et de réveillons du nouvel an. Depuis quelques années, dans la zone aquatique de Dubrovnik on peut de nouveau voir les "karaka", répliques des embarcations de transport de marchandises et voyageurs d'époque de la République de Dubrovnik. A la fin du 16 ème siècle, la karaka de Dubrovnik appartenait au rang des plus grands bateaux du monde. Aujourd'hui elles emmènent les touristes faire le tour des criques et des îles aux alentours de DUbrovnik, mais aussi sur le "Tour de pirates" sur l'Adriatique.

La presqu'île de Pelješac, qui faisait partie de la République de Dubrovnik, est la plus grande presqu'île de Croatie après l'Istrie. Les murailles de Ston sont toujours la, s'étirant sur 5,5 kilomètres avec ses forts et tours qui jadis empêchaient l'approche de Dubrovnik.

Orebić, qui fut au 18 ème siècle le centre nautique, a garde sur les façades de maisons familiales les traces-temoins de la richesse de la vie des familles des navigateurs. Depuis le temps où le navigateur Marco Polo partit de sa Korčula natale, l'île dans l'archipel de Dubrovnik (on peut visiter la maison de sa naissance), la ville de Korčula s'est développé comme une sculpture en pierre aux lignes parfaites et est restée en parfait état jusqu'au nos jours. La particularité de cette ville est l'architecture de ses rues en forme d'arrêtes de poisson, qui laisse passer les rayon de soleil à chaque moment da la journée, mais pas du tout aux moments les plus chauds de midi.

Le festival international de la chanson et du vin se déroule chaque année à la mémoire de Marco Polo dont il porte le nom. Tous les mois de mai, on organise le spectacle représentant l'entrée de Marco Polo dans le port. A Korčula est organisé aussi le Festival des jeux chevaleresques avec les danses traditionnelles de "moreška", "kumpanija" et "moštra", danses dans les costumes originales de 16 ème siècle. Ces danses représentent la bataille du roi blanc contre le roi noir pour gagner la faveur de la princesse enlevée par le roi noir, le tout accompagne par l'orchestre a vent jouant une marche de bataille. Ce spectacle est donne le 29 juillet de chaque année, pour la Saint Todor (Théodore) mais aussi tous les jeudis de la saison touristique.

A seulement 3 kilomètres de Metković se trouve le village Vid avec les ruines de la cité antique Narona, colonie romaine et empire qui basait sa richesse sur le commerce. Elle représente le plus précieux héritage du sud croate par le fait d'être un des sites archéologiques des plus importants en dehors de Rome avec plus de 30 monuments romains. Dans la proximité de Vid, sur la rivière Neretva, est organisé chaque année le marathon des bateaux et embarcations traditionnelles autochtones de cette région.

(SOURCE: HTZ.hr)